Phenomene COVID
En France et dans le monde
 


C'est quoi ?

Dette

Business
Mondial

Solutions

 
Situation economique de la France en 2020.
Lien sur
YouTube


Le scandale du siècle :
Le contrat d’achat des vaccins Pfizer!
On savait déjà qu'au sein de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) siège Klemens Budde, un consultant de Pfizer, et que la directrice exécutive de EMA était une ancienne employée de la Fédération des Entreprises Pharmaceutiques (EFPIA).

Petit détail rarement révélé… Klemens Budde, ce consultant de Pfizer qui a participé au processus d’approbation du vaccin de Pfizer, travaille à l’Hôpital de La Charité de Berlin, aux côtés de l’inventeur du test PCR (Christian Drosten).
Ce monde-là est, décidément, tout petit!Rappelons, ici, que ce test PCR est denoncé par de nombreux scientifiques et attaqué en justice par plusieurs cabinets d'avocats.

On savait aussi que ce contrat top secret condamne les citoyens européens, qu'ils soient vaccinés ou pas, à assumer le coût des dommages provoqués par les effets secondaires de ces nouveaux produits de thérapie génique, incorrectement appelés “vaccins”.Mais l’énorme cerise sur ce gâteau, déjà horriblement indigeste, est qu’il a été négocié par sept personnes dont les noms sont tenus secrets par Ursula von der Leyen et ses complices.
Par chance, le courageux parlementaire européen Marc Botenga a révélé le nom de l’un de ces mystérieux négociateurs :
Richard Arne Bergström est le nom de ce pharmacien suédois chargé de représenter les intérêts du peuple européen au cours de ces négociations avec la plus puissante entreprise pharmaceutique mondiale, Pfizer.
Il se trouve que cet individu a été Directeur de la Fédération Européenne des Industries Pharmaceutiques (EFPIA… encore!) de 2011 à 2016… après avoir travaillé pour Novartis et Roche pendant près de dix ans!
Il est, de surcroît, toujours copropriétaire de l’entreprise pharmaceutique Pharma CCX!

La spécialité de son entreprise est la négociation de prix pour le bénéfice d’entreprises pharmaceutiques !

DETAIL sur TWITTER

 
 
 
 
 

Page d'accueil