e-mail

 
 

SAVIEM
TP3 4x4

VIE a BORD


2007

2008

SAHARA
AFRIQUE NOIRE
10 mois / 20 000 Km
Maroc       
Mauritanie
Mali            

PREPARATION

FORMALITES

BILAN


2009

2009

2010


2010

2011



Un chat Voyage
en Afrique


TERRAIN a VENDRE
6 380 m2

PHOTOS - INFOS

Taroudant
(Maroc)


Les 1eres annees

 Le camion

Bureau Mobile


2007 / 2008

PREPARATION

ITINERAIRE

BILAN
(10 mois / 20 000 Km)


2009

PREPARATION

ITINERAIRE

BILAN
(4 mois / 5 000 Km)


2009 / 2010

PREPARATION

ITINERAIRE

BILAN
(7 mois / 7 000 Km)


2010

PREPARATION

ITINERAIRE

BILAN
(4 mois / 5 000 Km)


2011

PREPARATION

ITINERAIRE

BILAN
(3 mois / 5 000 Km)

 

 

SAVIEM
TP3 4x4

VIE a BORD

SAHARA
AFRIQUE NOIRE
10 mois / 20 000 Km
Maroc       
Mauritanie
Mali            

PREPARATION

FORMALITES

BILAN






 
 

SAHARA
AFRIQUE NOIRE
2007 / 2011 - 45 000 Km
En Saviem TP3 4x4

 

VOYAGE SAHARA / AFRIQUE NOIRE
A la recherche des elephants sauvages du Gourma.

 

SAHARIEN  DETONNANT  ! 

Des gens plus lents ; il y en a ...
mais eux
...
C'est parce qu'ils sont morts

  • ATTENTION : Si vous n'avez pas l'habitude d'aller ainsi, seul, des jours durant, en-dehors des pistes, dans le sahara ou la savane sahelienne ; ne tentez pas de faire la meme chose.
    Mon experience (4 annees de terrain cumulees sur 30 ans avant ce voyage), fait que tout ce passe du mieux possible.

Chez Hansathai Travel,
Les patrons voyagent aussi ;
et pas qu'un peut !

SAHARA - AFRIQUE NOIRE
" Les elephants du Gourma "
- 2007 / 2011
- 45 000 Km en camion 4X4

film
SAHARA
film
ENSABLE
film
MOU
 

Dans la serie : "Entre ses 2 oreilles
il se passe des choses extraordinaires
"

Notes redigees en temps reel durant le 2eme voyage de cette serie. Il faut bien le dire, quand on vit dans le Sahara pendant pas mal de mois, il y a des moment ou l'on s'ennuie. On passe alors le temps comme on peut !
J'ai donc ecrit pour passer mon temps ce que vous pourriez lire pour passer le votre.

Une remarque, une question...
merci de m'adresser un petit coucou
e-mail


"BALADE MAROCAINE"
2eme voyage d'une serie de 5 effectues avec le meme materiel

 
"BALADE

MAROCAINE"

2eme partie

Probablement pas encore classe patrimoine mondial Unesco (contrairement a presque toute la planete +le tango !!!), voila un petit monument neanmoins charmant qui s'integre bien au paysage alentour. Apres avoir fait les plein de gasoil et d'eau a Taourirt et provision de fruits et legumes a Debdou, nous montons sur le plateau du Rekkam pour profiter du panorama. Ensuite ; traversee du plateau de Rekkam qui descend en douceur jusqu'a Matarka. Patience, le desert est pour bientot. Notre 2eme campement sera abrite par 2 gros arbres situes sur un plateau qui jouit d'un climat parfait ou des chevaux et des chevres paturent. Nous retrouvons enfin le plaisir des grands espaces et de la liberte d'aller ou l'on a envie ; et nous en profitons avec gourmandise.
En roulant 2 h. par jour il reste pas mal de temps pour admirer la nature.

Out le goudron ; depart piste et hors piste. Les photos du camion sont en fait un fil conducteur pour vous presenter les paysages, les situations... tels que nous les vivons sur le terrain. Les photos prises a travers le pare-brise ou portes ouvertes vous permettent de voyager comme si vous etiez a nos cotes. Faire des cendres pour faire mon the. Passage de nombreux oueds au coeur d'un paysage grandiose et vide d'humain.

Sans soleil et sans GPS (en panne), nous ne parcourons aujourd'hui qu'une cinquantaine de kilometres en suivant tout de meme le cap souhaite alors que je ne peux pas connaitre le Nord-Est... Nous y verrons peut-etre plus clair demain. On attend l'orage cense tonner. Le lendemain ce nouveau campement, isole a souhait, sera egalement tres agreable.

Une ancienne piste plein Sud nous entraine en direction du djebel Bou Arfa. Le GPS ne veut pas fonctionner cette annee mais ici il n'est pas necessaire si tant est qu'il le soit parfois ! L'orientation au soleil est reellement tres facile et grace a nos vieilles cartes tres precises (1 cm / 1 Km) : impossible de se perdre.

La possibilite d'evoluer hors piste sur terrains inaccessibles aux camping-cars classiques nous permet de vivre le voyage en toute liberte.

Ils n'ont toujours pas re-ouvert leur agence de voyages asiatique Hansathai Travel et de nouveau dans le desert ; Ces 2 la par(r)aissent ! Pas 2 nouveaux mais sages.

L'ancienne piste abandonnee disparait totalement sous des dunes qui sont bien vite franchies par notre vaisseau du desert. Vue panoramique sur le Djebel Bou Arfa. Et toujours seuls au milieu de nulle part. D'aucun s'inquieterait mais pour ma part c'est la multitude qui m'est, en vieillissant, de plus en plus insupportable. 6 mai, 30 degres interieur portes ouvertes. Suerent ; en tout cas plus qu'a Turin, mais ne croyez pas qu'ils songent au bar. Nous sommes si lents (30 Km aujourd'hui a 10-15 Km/h), qu'une araignee a trouve confortable de tisser sa toile sur notre camion ! Quelques kilometres plein Ouest et nous tombons sur un point d'eau ou viennent s'abreuver de grands troupeaux. Apres le coucher du soleil, un berger regagne tranquillement son campement. Pare-brise, et porte nous offrent un panorama different chaque jour. 4 portes avions.

Il y avait un jardin qu'on appelait la terre... (Georges Moustaki). Des zones totalement isolees ou pourtant la vie rampe, vole, foisonne de tout parts. Le reste de l'humanite me semble si loin et c'est tellement agreable de vivre seul sur une planete inconnue. Savourer la liberte d'aller ou bon vous semble, d'admirer des paysages aussi varies ou les contrastes se declinent a l'infini en fonction du soleil, la nettete en fonction des poussieres en suspension et de la temperature de l'air, la palette des couleurs change en fonction du terrain. A tel point que meme en restant immobile dans le desert on peut facilement voyager si on est attentif. La vie persiste, meme dans le plus grand desert chaud de notre planete. Non contente de cela, elle semble prendre plaisir a se presenter sous les couleurs les plus harmonieuses, les formes que l'imagination seule ne pourrait concevoir... et c'est au coeur du desert de sable que toute cette beaute et plus remarquable...

... Et que la geologie se mele de parfaire toute cette beaute
et il ne reste alors plus rien a raconter.

Allons voir ou nous conduira cette vieille piste abandonnee. Depart hors piste et traversees d'oueds secs pour approcher la montagne d'ou nous pourrons emplir nos yeux du panorama : la vaste plaine de Tamlelt. Pour finir : 3 h. de marche. Depuis le sommet nous profitons d'une vue panoramique exceptionnelle sur 360 degres. Nous verrons oiseaux, lezards, scarabets... Comme partout mais surtout et pour la premiere fois : un "Daman de rocher" grassouillet a souhait. Ressemble un peu a un tres gros hamster, en manteau de fourrure marron et qui se cache dans les rochers apres 10 metres de course donc pas le temps de bouger ni de photographier.
Si vous voulez voir, vous devez venir sur place.

Notre petite maison roulante semble perdue seule au coeur de ce paysage grandiose
(nous voyageons toujours seuls). Aucune piste sur cette photo, seulement des oueds.

Un vrai regal. Ce bout de planete est grand, beau et calme. Nous avons quitte la piste depuis pas mal de temps ; plus d'humain pour brouiller la tete d'artifices ; c'est tres agreable. 1225 m. d'altitude au sommet (toujours d'apres nos vieilles cartes militaires). En milieu de journee il est temps pour les reptiles de gagner l'ombre des rochers.

Part en hors piste, passe quelques oueds, vingt ravins vainquit... et enfin gagne des zones de sable en 4x4 et 3eme courte pour aller choisir un lieu de campement plaisant pour la nuit. Toujours seuls au milieu du sable grave du seul passage de notre petit camion. La moitie du temps de l'etape du jour sur piste facile en 2eme et 3eme longue et l'autre moitie en hors-piste a 10 Km/h pour venir vivre en ce petit coin de planete isole. Ibis... Ibis bis. Au dessus d'une mare (Oglat) ; un festival d'Ibis et des tetards-grenouilles sur les berges et dans laquelle les reflets des monts alentour sont du plus bel effet. Il etait pataud mais ca c'est parce qu'il est tetard.

Poisson d'oued. Depuis que nous vagabondons dans le desert il etait temps de faire une petite lessive. Nos reserves d'eau (40+40+100+80+30+20+10+10+12 = 342 l.) nous permettent le luxe d'une douche tous les jours si 12 jours d'autonomie suffisent a l'etape ou tous les 2 jours pour les etapes +longues sans ravitaillement (station, hotels... et les puits ne sont pas rares). Pour la lessive il nous faut trouver un oued en eau courante. Elle lavait sans lavoir. Le Saviem TP3 ; grace a ses ouvertures de portieres tres avant, permet de faire etendoir. Ksar abandonne au bord d'un oued. A force de vadrouiller dans tous les sens, il faut refaire le plein de gasoil. Ce n'est pas une piste mais le lit d'un oued.

Cette annee je ne veux pas batailler hors piste comme en 2007 dans cette meme region donc en suivant les pistes je vais bien trop a l'Est (l'essouffle son talent choit ! ) jusqu'au fort militaire proche de Tin Taggourt a seulement une 30ene de Km de la frontiere algerienne. C'est joli aussi par ici !

- Une piste militaire nous permet de devaler la falaise puis Ouest-Sud-Ouest ou plutot 260 (au pire + plutot que -, ca c'est pour le chauffeur) pour retourner sur le droit chemin jusqu'a l'oued Zerrarat.
- Pas de point GPS car il a decide cette annee de ne plus fonctionner mais vous trouverez facilement ; l'oued principal n'est-il pas le point le plus bas de la region ?
- Arret au puits de l'oued Zerrarat, et, a seulement 3 Km de la... le petit "cafe" de Youssef perdu en plein desert et que l'on appercoit seulement 1000 m. avant d'arriver.
- Reveil accompagne d'un agreable festival de Moula-Moula (qui sont completement des traquets).
- Pas d'eau tarie dans le puits. Elle la boit et la croit censee bonne.
- Aujourd'hui, retour au puits dans l'oued Zerrarat pour refaire nos reserves d'eau et un grand nettoyage car l'interieur du camion est plein de poussiere (l'une des portes arriere devait s'etre mal fermee juste pour nous taquiner). Nous attendrons de 9 h. a 13h30 que tous les bergers du coin aient abreuves leurs troupeaux (moutons, chevres, anes et chameaux). C'est toujours un petit spectacle : les salutations d'usage de chaque arrivant, l'ordre de priorite selon le type d'animaux, les efforts pour que les differents troupeaux ne se melangent pas, attendent leur tour, ne partent pas paturer...
- Nous passerons le reste de la journee au puits en compagnie des militaires du fort proche de Tizi n' Taggourt. Anes, chevres, chameaux et ces moutons des champs belants.
- Notre maison roulante au coeur du desert s'en vint de gre.
- Cet oued en decembre- janvier peut etre en crue durant 3 a 5 jours. Il devient alors bien sur totalement infranchissable.
- Le poste militaire ou nous sommes passe se trouve a l'horizon ; la-haut sur la montagne entre Tizi Timidert et Tizi n' Taggourt a 115 degres sur environ 20 Km de ce puits (incluant un petit "tourne en rond" dans l'oued Taggourt).

Dans ce puits creuse dans le lit de l'oued Zerrarat ; l'eau n'est qu'a 25 metres. Car avions aime trop ; sans mot, tot ; oh tot, lever l'eau (Car Avion et metro 100 motos Auto Le velo ). Retour au petit cafe de Youssef que l'on n'apercoit qu'un Km avant d'y arriver. Encore quelques Oueds a passer (en 2 roues motrices seulement) dans les gorges de Zerzef un peu de piste et nous gagnons le goudron 12 Km seulement avant d'entrer dans Erfoud. Arret au "Palm's Hotel Erfoud" pour l'apres-midi et pour la nuit.

Reconnaissance du debut de piste qui descend sur Fezzou et Omjrane en prevision de la prochaine sortie dans le desert, apres les balades equestres de Racha au bord de l'Atlantique et apres le stop dans notre... maison ET terrain qui sont a vendre a Taroudant. Le levier de crabotage du pont avant et des vitesses courtes est sagement verouilles sur "2 roues motrices" car nous decidons de nous rendre directement par route jusqu'a Tiznit-Mirleft, au bord de l'Atlantique ou Racha montera a cheval au nouveau centre equestre : "Les 2 Gazelles".

Petit probleme de filtre a gasoil bouche qui se finira a maxi 40 Km/h en entrant dans Foum Zguid - Et meme en Saviem ca fait clown ! D'autre part la fuite d'huile de la boite de transfert devient trop importante mais tout cera bien vite regle par le mecano sympa "Abdali" : sortie Sud de Foum Zguid (detail "les pannes" : Cliquez ici). En ville il y a des codes a respecter : feux rouge... Dans le desert il y a seulement d'autres codes. Ceux-la sont du fait de la nature et non de celui des hommes. Reste a savoir vivre en bonne intelligence avec son entourage.  Ils jouent ; alors elle est hardie. Nous retournerons dans le desert au mois de juillet (en pleine chaleur comme cela ; meme Satan ne viendra pas nous y chercher).

Pour l'instant ; route Foum Zguid - Tata - Tiznit vers un centre equestre ou Racha pourra faire d'agreables balades a cheval. En attendant, detente nomade en nageant d'assurance ; dans le bain ; Zen. Vidange du reservoir de 20 l. du WC chimique. Et oui, il fallait bien en parler un jour ! Ksar entre Foum Zguid et Tata. Fait pour etre beau, peut-etre aussi pour etre utile. Les 100enes de kilometres de goudron ont un pouvoir soporiphique certain. Quitte a rouler sur goudron de ville en ville, autant profiter des piscines et du confort. Mais sous peu 2 poissons ? ou sous peu 2 legumes ?

Remise en selle avant les balades autour du Ranch "Les 2 Gazelles". Excellence des cours dispenses par Samir. Ranch "Les 2 Gazelles", entre Tiznit et Mirleft (au Sud d'Agadir). Ou meme les chevaux prennent du plaisir dans la carriere. Ou la plage deserte bordee de dunes n'est qu'a 400 m. du Ranch et ou 3 adorables petits chatons savourent des moments de tendresse. Pas des chats laids, Suisses ; ni des chats peu lies mais des chats peu laids, qui jouent autant avec lezards que buses et sont pas poux nes.

Des chevaux qui parlent deja poney, pas tant bourin, a 5 clous dans la cour s'y piquent. Les balades "montagne et villages" sont aussi tres agreables. Ils s'en halaient, des qu'on tractait d'un palan : Le 4x4 du Ranch est ensable sur la plage. Notre vieille ambulance militaire viendra de nouveau a la rescousse (comme au Mali 2008). Apres-midi detente avec les adorables chatons et essais de faire regagner son box a un cheval qui n'en a pas envie.

Galops sur la plage
Le reve.

Nous avons passe 15 jours des plus agreables au ranch "Les 2 Gazelles" grace a :
   - L'adorable jument "Aicha",
   - La gentillesse et aux competences du personnel,
   - Et a la tranquilite du lieu (nous etions les seuls clients).

Les chambres sont spacieuses et propres. Le salon marocain (club house) avec vue sur la carriere et sur l'ocean est tres agreable. Le travail en carriere, les balades en montagne et les galops sur la plage ont ravi Racha.

Racha sur "Aicha" au galop sur la plage. Les balades quotidiennes sont tres agreables et permettent en plus d'etre de plus en plus a l'aise sur un cheval. Ainsi ; comme pour vivre dans le Sahara : au plus c'est agreable ; au plus c'est agreable. Le plaisir de chevaucher, des grands espaces... Vivre le desert seuls et hors piste ou chevaucher au galop sur la plage : Apprentisage obligatoire.

La plage, tout a cote du Ranch, permet de vivre, a cheval, des moments inoubliables. 15 jours passes au Ranch "Les 2 Gazelles" ont permis a Racha, de retrouver le plaisir de monter a cheval. Et en bord de plage ; les dunes de sable - pour un plaisir total. Une belle chute toutefois lui rappele que c'est un sport qui pourrait etre dangeureux pour ces vieux os !

Et pour se reposer d'avoir chevauche : Detente dans le jacuzzi a l'hotel Dar Zitoune.
Le calme d'une oasis, la proximite de
Taroudant. Dar Zitoune ; une porte ouverte entre tradition et confort moderne. Sortie Taroudant vers Agadir ; Dar Zitoune offre un cadre relaxant et confortable ou le patron Suisse a su s'entourer d'un personnel professionnel de qualite. La nature a Dar Zitoune conjugue la multitude des formes a celle des couleurs. La vie est partout presente pour rever eveille aux delices d'un paradis originel. Une oasis de calme a 5 mn de la ville fortifiee de Taroudant. Dar Zitoune offre a ces residents harmonie et serenite.

Et sur le chemin du retour : quelques escapades dans le desert pour le plaisir de fuir la multitude apres d'avoir sejourne plus d'un mois a l'hotel Dar Zitoune a Taroudant ; la ville fortifiee de jolis remparts. Les paysages du desert marocain sont toujours aussi varies. C'est un plaisir qui se renouvelle chaque jour. Les derniers jours sont toujours un peu tristes. C'est le moment de rever au prochain voyage. C'est aussi le temps de savourer la douceur de vivre, de tenter de graver dans nos memoires toute la beaute de cette petite planete. La douceur des paysages ajoutee a la qualite de la lumiere donnent le sentiment de vivre sur une planete inconnue. 

Ce boulon qui etait fait long s'etant foire :
Ou le soleil qui tient matin, midi et soir a etre du spectacle rythme la course du temps. Ou a l'heure ou le soleil s'effondre sur l'horizon la vie renait et sort de terre en quete de nourriture. Mais ou, pour ne pas sombrer dans la monotonie, les 2 boulons qui fixent la pompe a injection du moteur decident de se casser net a l'interieur du bloc !   Et ou, le retour sur le goudron avec une pompe a injection flottant sur son axe nous donne des sueurs froides. Mais la bete est extraite par un mecanicien marocain ; mi sorcier, mi exorsiste qui reglera l'affaire en 1/2 journee. Le meme probleme aurait eu des consequences beaucoup plus penibles et couteuse (voire dangereuses) si, au lieu de voyager a bord de notre vieux camion, nous roulions en vehicule moderne gave d'electronique. Les conditions dans lesquelles le moteur Man 720 accepte de fonctionner sont extraordinaires ; meme avec une pompe a injection flottante totalement deboulonnee de son support, meme avec un calage totalement deregle, meme avec un fort pourcentage d'eau dans le gasoil comme dans les stations de Mauritanie en 2008... Et cela est tres rassurant pour faire des voyages hors piste dans le desert.

Embarquement avec tristesse dans le ferry qui nous ramene en Europe.
Fume autant qu'un Saviem surcharge qui grimpe une cote s'rafiot !

"Le retour d'eux...
...donc a Millau".

Campement pour la nuit... loin d'un petit pont de bois qui ne tennait plus guere que par un grand mystere... Retour sur la planete ou les Hommes eclairent la nuit pour combattre leurs peurs, ou les prix exorbitant donnent l'illusion d'etre riche et ou le soleil ne chauffe meme plus les coeurs tristes.

Bientot nous repartirons nous bruler au soleil du Sahara pour le plaisir de courir apres un horizon inaccessible et nous perdre Au Coeur des Dunes.

Une remarque, une question...
merci de m'adresser un petit coucou
e-mail


  • Et si vous ne vous sentez pas ; restez sur piste, les paysages y sont souvent tres jolis aussi.

  • Un voyage reussi c'est celui dequel on revient en pleine forme avec tout son materiel.

  • Vous n'avez pas l'habitude d'aller ainsi seul et hors piste des jours durant ? Soyez prudent.

Le Sahara c'est grand,
a pied c'est infini !


A present :

Tel  Louis XVI  a Verenne ;
J'aimerai changer de Sujet  !