e-mail

 
 


Voyage
THAILANDE

 
 
 


SAHARA
AFRIQUE NOIRE
10
mois / 20 000 Km
Maroc       
Mauritanie
Mali           

PREPARATION

Album Photos
1ere partie   

FORMALITES

BILAN

 


Balade
au Maroc

  • BILAN
    4 mois / 5 000 Km
 


Au Coeur
des Dunes

  • BILAN
    7 mois / 7 000 Km
 


La Piste
Oubliee

 


Les mois passent
L'emoi reste

 
 


Chat Voyage
en Afrique

 


TERRAIN a VENDRE
6 380 m2

 


Les 1eres
annees

 
 



Le Sahara c'est
GRAND


Le Sahara c'est
TRES GRAND !


C'est par ou
qu'on va
?


Savoir s'orienter


Au coeur des dunes


Allez ainsi
des jours durant


Campement de reve


Moteur froid ?
ne forcez pas !


Au pied des dunes


Ensable


Bois mort pour le feux


Seulement les traces
de soi-meme


Le brasier s'eteind
jusqu'a demain


Dune, 2, 3, 4...


Sahara - Nature

 

SAHARA
AFRIQUE NOIRE
2007 / 2011 - 45 000 Km
En camion Saviem TP3 4x4


  Voyage SAHARA / AFRIQUE NOIRE
  Tous les album en 5 parties

ATTENTION : Si vous n'avez pas l'habitude d'aller ainsi, seul, des jours durant, en-dehors des pistes, dans le sahara ou la savane sahelienne ; ne tentez pas de faire la meme chose. Mon experience de 4 annees de terrain cumulees sur 30 ans avant ce voyage, fait que tout ce passe du mieux possible.

 

Chez Hansathai Travel,
Les patrons voyagent aussi ;
et pas qu'un peu !

  Du 22 septembre 2007 au 19 Octobre 2011
45 000 Km - 193 Pages - 4 000 Photos
   
T'as oublie ton chech ?

C'est con ;
tu vas mourir.
Le Sahara
c'est grand ;

a pied c'est ...
INFINI  
!
 

Comment passer ?
Bavardage pour essayer de repondre aux questions de certains visiteurs de ce site.

C'est simple je ne conduis notre petit camion que la ou il peut passer. Je n'hesite pas a faire un tres grand detour et meme a abandonner un itineraire. J'ai deja parfaitement accepte que cela puisse arriver sans que cela ne gache en rien mon voyage. Le desert est aussi interessant ici qu'ailleurs. Parfois a quelques cm. pres ca passe ou ca ne passe pas.

Et comment savoir si ca passe ?

Bien connaitre les possibilites du vehicule et bien connaitre tous les terrains. Cela ne se peut qu'avec des mois et des km. en hors piste et seul on apprend vite ne pouvant compter sur personne d'autre et en payant cher ses propres erreurs.
4 ans de terrain cumules sur 30 ans, souvent seul et hors piste, avant de faire ce voyage en 5 parties :

Dans la serie :
"
Si tu voulais pas t'ensabler ; fallait pas y aller ! "
Par exemple 1984 ; en plein desert, au Niger, a l'Ouest du Tenere et de l'Air, "porter " sur les plaques de desensablages, avec l'aide de 3 autres personnes, mon Saviem SG2 essence (2 petites roues motrices seulement) durant 2 jours complets consecutifs de travail pour couvrir seulement 2 x 8 Km. En plein ete, en plein soleil, plaques brulantes... Epuisement garanti !

ETE : CHAUD au SAHARA - SAISON DES PLUIES au BURKINA
Ou encore 1986 ; a la sortie du Tanezrouft, a l'ouest de l'Adrar des Iforas ; 100 Km en plein desert, en pleine nuit, sous la pluie, dans un festival d'eclairs et sans pouvoir suivre de piste pour echapper a une plaine qui s'inondait de plus en plus dans le Nord du Mali. En suivant une etoile, en cherchant un sol stable (voiture Renauld 12 TS), en cherchant a quitter le sens d'ecoulement des petites rivieres en formation... Sans m'embourber et sans me perdre ce qui est incomprehensible de nuit... Arrivee en Afrique Noire ; barrieres de pluie interdisant les pistes, camions embourbes, villages engloutis, pistes boueuses... Un plaisir de gourmet ;-)

Apprendre a prendre des risques sans compter sur les moyens materiels ni sur les autres et s'en sortir sans trop de probleme a ete mon jeu durant des decennies.

L'enumeration de mes galeres, mes erreurs, mes moments d'epuisement, de decourragement serait tres peu glorieux et prendrait trop de temps.

Ensuite, le travail avec les touareg pour mon agence de voyages HANSATHAI TRAVEL (actuellement en Thailande) m'a encore beaucoup apporte en confiance mesuree. C'est ainsi que je peux aujourd'hui faire facilement et seul mes balades hors piste en camion Saviem TP3 4x4. Ce n'est pas de l'inconscience mais seulement le fruit de l'experience.

Enfin, je pense avoir un sens de l'orientation un peu plus efficace que la plupart des gens sans doute aide par l'experience (*). Je m'oriente sans effort et sans angoisse, cela me laisse donc m'occuper de la conduite, des bruits et des cadrans du vehicule...
* : Dans mes pensees durant le trajet hors piste de la journee ; l'orientation a la priorite. Discusion avec passager, beaute du paysage... ne me font pas perdre le fil d'Ariane - Le GPS ne sert, toujours qu'en second, qu'a eventuellement confirmer.

DONC : Bien comprendre qu'il faut etre progressif dans ses prises de risques, progressif dans son envie d'aventure, apprendre et comprendre les possibilites reelles de son materiel et limiter son entreprise a ses propres reelles capacites.

Et comment ne pas s'ensabler ?

1 : AVEC L'ELAN :
A fond c'est parti (a peine plus vite qu'au ralentis). Hagard, transpirant, plein de courage mais plein de doute tu penses a passer la ou tu es, a te faire leger, a ou tu dois aller apres, a comment aborder le terrain qui vient... En Lada Niva sur les dunes ; tu viens et tu vas 1 heure s'en va mais en TP3 en quelques minutes t'es epuise mais enchante de ne pas t'etre ensable.

2 : AVEC LES LENTS :
Reelleement 2 secondes pour 1 tour de roue (*) ; tu te dis que tes cheveux vont pousser avant d'arrive, que t'aurais du partir l'an dernier, que le reste du monde cours en accelere, mince va quand meme pas me falloir 2 vies pour que ce voyage soit fini ? ... et tellement que tu t'ennuis ; tu te dis :
Les prochaines vacances c'est ...
en    N o r m a n d i e !

La ou il pleut tous les jours, la ou il y a 30 bars par village, un pays normal quoi.

(*) : Controle sur film. Grace a tout le couple du moteur MAN 720 a tres bas regime (des 1 600 tr/mn), a la 1ere tres courte sur la boite ZF 5 du camion Renault JK (/6,40), au rapport court de la boite de transfert (/1,58), au rapport le plus court qui existe pour les ponts avant et arriere (/6,28) et enfin aux 4 roues motrices equipees des pneus Michelin 20 pousses nouveau modele qui sont extraordinairement +efficace dans le sable que les anciens Michelin "sable" qui etaient deja formidables.

Je prends le temps de chercher le passage, eventuellement a pieds.

Je roule toujours en sous regime, sur le couple et non sur la puissance (j'en est plus, peut-etre je l'est perdu, peut-etre on l'a vole, peut-etre il y en a jamais eu), donc roues toujours en prise et il est alors facile de faire "sans a-coup".

Si c'est MOU c'est alors l'elan et le poids (4,4 a 4,6 tonnes) qui fait avancer ; plus que le moteur.
Idem si l'une ou plusieurs roues sont delestees (meme qu'un peu).

Pour bien ressentir la bete je conduis toujours "pieds nus" en Afrique.

Je selectionne la bonne vitesse au depart car, avec un Saviem TP3, une fois dans le mou il n'est pas possible d'en changer et meme avec une voiture 4x4 ce mieux d'eviter.

Enfin, si c'est TRES MOU ... je passe ailleurs (ceder pour s'aider).
Si je ne fais pas tout cela parfaitement ; je risque, comme tout le monde, d'ensabler mon camion.

Mais comme je roule toujours surgonfler pour ne pas abimer mes valves ni mes pneus, je garde la possibilite de degonfler ce qui est tres efficace pour revenir en 2 roues motrices seulement par exemple transmissions AV ou AR cassees.

Les photos roulant entre les dunes... peuvent sembler plus spectaculaires lorsqu'on les regarde depuis son salon en France. Sur place c'est deja beaucoup plus banal.

Enfin, pour relativiser les choses il ne faut pas oublier que souvent, apres plusieurs jours passes en plein desert, lorsque tu es tellement content d'avoir reussi a passer dans cette region si difficile, et tout, et tout... Tu croises le bedouin du coin qui fait ca tous les jours, seul, dans sa Land Rover moyennageuse qui tourne sur 3 cylindres, pont AV casse... presque sans outillage et sans piece detachee... Et la encore t'as de la chance ; tu peux toujours te dire que sa vieille caisse VIDE (legere que c'est indecent) souffre beaucoup moins et s'ensable moins donc souffre re-moins. Mais parfois c'est un gars ...

 :-)  ... jucher sur la mobe a Mathusalem qui te double, tranquille, presque hautain et la ta journee est foutue ; T'est plus un heros du tout !

Et comment ne pas casser ?

Des choses evidentes
avec un camion Saviem TP3 4x4

Je roule tres lentement ce qui permet de mieux reflechir ou mettre les roues au centimetre pres, a comment accelerer...

Je ne roule qu' 1 a 3 h. par jour et encore ; pas tous les jours. Je n'ai pas d'etape ou d'itineraire a respecter absolument pour etre calle dans la maitrise du futur qui rassure tellement le cerveau des occidentaux mais qui les destabilise tellement lorsque le futur devient autre. Je ne suis pas presse d'arriver ; j'y suis deja. Enfin, je prends ma douche tous les jours (2). Je ne suis donc NI fatigue, NI enerve et dispo pour eviter ou resoudre un probleme que j'ai deja eu dans le passe ou qui ressemble a quelque chose de deja vue.

Je ne demande pas au camion + qu'il ne peut.

JAMAIS forcer un moteur qui ne serait pas encore chaud. Sur goudron maxi 60 Km / h. a 60 degres et c'est a 80 degres qu'on peut monter a 80 Km / h.
Sur le sable je ne decolle pas avant 70 degres. Je laisse prechauffer a l'accelerateur a main pendant que je brosse mes dents apres le dernier cafe.

JAMAIS d'a-coup sur les transmissions. NI au demarrage, NI en retrogradant frein moteur, NI une ou plusieurs roues delestees (a l'atterissage il faut lacher l'accelerateur), NI en remorquant les autres...
(Le coup pour de-coller le vehicule a tracter se donne en mettant le cable en tension "avec elan" et pas en accelerant apres la tension, au contraire en reduisant un peu l'accelerateur au moment du choc).

TOUJOURS en sous regime et sur le couple jamais sur la puissance (ca tombe bien, chez Saviem seules les betallieres ont des chevaux).

SURVEILLER la mecanique presque tous les jours, resserrer un boulon par si, controler une fuite par la, eviter les frottements...

FIXER les choses mais en leur laissant souvent du jeu. Si ici c'est tres bien bloque alors les vibrations iront fatiguer plus loin. Si c'est renforce ici alors le point "faible" voire "de rupture" sera deporte ailleurs.
S'arranger pour casser une suspension plutot que casser le chassis - C'est une image bien sur.

Votre camion vous parle :
Ecoutez le a chaque minute !

Pourquoi a chaque minute ?
Combien de temps pour griller un moteur qui force sans huile ?

Je passe autant de temps a regarder dehors qu'a surveiller cadrans, fumees, bruits, odeurs...

Mano pression huile et temperature d'eau :
Histoire de ne pas forcer un moteur froid mais aussi de ne pas chauffer des fois que la courroie soit coupee ou la pompe a eau en rideau ou une durite d'eau explosee et enfin pour rester sur le regime qui correspond a la bonne pression d'huile.

Aiguille de charge des batteries :
Des fois que la courroie soit de-gorgee a cause d'un caillou ou cassee, qu'un fil se soit debranche ou coupe...
Cela permet aussi de verifier "le credit de petits Lapons" - Non : "le debit de la pompe a eau". Si la courroie est H.S. la pompe a eau comme l'alternateur ne sont plus entraines.

Jauge gasoil :
Des fois qu'une durite se soit usee en frottant quelque part, qu'une grosse fuite soit sur le "retour" avec un moteur fonctionnant parfaitement ou encore des fois qu'un reservoir troue par une pierre (j'ai vire la protection du reservoir d'origine) ait lachement decide de fuir.

Fumee gaz d'echappement :
Des fois que le filtre a air soit plus encrasse que ce que je prevois sachant l'atmosphere qu'il a deja traverse depuis le dernier nettoyage. Cela permet aussi de connaitre la qualite du gasoil (poucentage d'eau) lorsqu'on roule au ralentis n'aillant pas besoin de toute la puissance ou de comprendre que les cylindres sont en train de bruler de l'huile...

Vibrations sur le levier de vitesse :
On sent les pignons s'enclencher, des fois que le cable d'embrayage se soit autorise une petite detente sans prevenir personne...

Quant il chauffe on le sent :
Soit une odeur d'huile caracteristique, soit une odeur de liquide de refroidissement caracteristique, soit une odeur d'embrayage, de frein... Lorsqu'il parle il est beaucoup plus clair que beaucoup de gens !

Nous sommes si lents (30 Km aujourd'hui a 10-15 Km/h), qu'une araignee a trouve confortable de tisser sa toile sur notre camion ! Extrait cette page : CLIC

 

1 douche = 4 litres x 2 personnes = 8 litres.
Chaque jour generalement.
1 Jour sur 2 dans les zones eloignees de plus de 12 jours entre 2 approvisionnement en eau.

Dans cet exemple (ecran GPS ci-dessus) on peut voir que je fais un detour "Au coeur des dunes" de 5 Km plutot que de couper sur 1 Km seulement (de point A a point B).

Et pour ne pas se perdre ; il fait comment ?
S'il se perd il s'en fou, loin des gens il est content !

BOUSOLE - ETOILE POLAIRE - SOLEIL - CARTES
Petits "trucs" tres simples CLIC


Et les super accessoires ?

Un AVANTAGE CONSIDERABLE
pour le vendeur d'accessoires ! 

Lorsqu'ils ne sont pas gadgets, ils ne sont ... qu'accessoires

Aussi "beau" qu'il soit il ne sont que des tas de ferrraille et de plastique... Labas on ne les aime que s'ils sont EFFICACES.

Pour le voyageur tout seul dans son desert c'est deja moins patent car la il ne servent alors meme plus pour frimer ! 

PIRE >> Je pense que beaucoup d'accesoires servent peu ou pas du tout MAIS affaiblissent car semblant utiles ils encourragent ceux qui sont inapte a vivre sans a se croire protege, a avancer, a ce mettre en danger. Il represente l'illusion d'une securite que recherche celui qui a besoin de cette illusion.

Mes 2 seules plaques de desensablage boulonnees servent de galerie de toit et ne seraient pas tres pratiques a utiliser - Jamais utilisees a ce jour >> (texte ecrit en SEP 2010 ; mais le 15 OCT 2010 il a bien fallu les demonter dans l'oued Rhama : Voir LA PISTE OUBLIEE ). C'est plus une reserve pour le cas ou, la transmission cassee, je devrais rentrer en 2 roues motrices (ecrit donc en sept 2010 et effectivement la seule fois en 4 ans et 45 000 Km dont pas mal de sable ; la seule fois donc utilisees le 15 oct. pour traverser un oued etant surcharge et ayant casse le pont avant depuis la veille).

Pas de pelle ; tant pis pour le look "avant tu riais ". Il serait trop tentant de s'en servir pour conserver l'empreinte faciale de corrompus lorsqu'on en rencontres.
D'autre part, a genoux, je rejette plus et plus vite qu'avec une pelle.

Une vieille pompe a main...

Pour fini, je pense qu'a un certain moment il ne faut plus trop se casser la tete pour savoir si on est bien pret au depart, si on a rien oublie... On a vraiment rien oublie d'important tant qu'on a pas oublie de s'emporter soi-meme ailleurs !
La plupart des voyageurs dans le desert restent prudemment sur piste voire meme sur route et c'est tres sage. L'Afrique est deja tres depaysante ainsi. Enfin l'Afrique permet d'acheter tout ce que l'on a besoin pour survivre en Afrique.
L'oublie d'un objet n'a donc pas la meme gravite qu'en haute montagne ou sur l'ocean (si on a choisi un vehicule dont les pieces detachees sont disponibles localement).

Et pour s'entrainer c'est ... sans trainer ?
Depuis toujours de la renault 4 a la petite Lada Niva le hors piste est un style de vie.

Faites VOTRE voyage et soyez heureux !


  • Et si vous ne vous sentez pas ; restez sur piste, les paysages y sont souvent tres jolis aussi.

  • Un voyage reussi c'est celui dequel on revient en pleine forme avec tout son materiel.

  • Vous n'avez pas l'habitude d'aller ainsi seul et hors piste des jours durant ? Soyez prudent.

Le Sahara c'est grand,
a pied c'est infini !


A present :

Tel  Louis XVI  a Verenne ;
J'aimerai changer de Sujet  !